• Emy

La mythique randonnée de Bessegen

Mis à jour : 20 mars 2020

Chers amis aventuriers, voici le secret pour bien préparer votre randonnée à Bessegen, vous trouverez en bonus l’extrait de mon journal de bord où je raconte mon arrivée à Gjendesheim ainsi que le périple sur ce fameux sentier plein de surprises !



L’incontournable découverte des montagnes norvégiennes

Le massif montagneux au centre de la Norvège se nomme « JOTUNHEIMEN », la terre des géants (un mot que l’on peut entendre dans le film Marvel « Thor »). C’est le plus grand parc national du pays (1145 km²) et possède 255 sommets de plus de 2000m, dont les 20 plus hauts de Norvège. Le plus haut sommet du pays et du parc national, Galdhøpiggen , culmine à 2469m.



Infos techniques concernant la randonnée

Période idéale : juin à septembre Dénivelé total : 1100m Distance : 15km Point le plus haut : 1743m Temps estimé : entre 5 et 7h Niveau : difficile (bonne condition physique et expérience en randonnée nécessaires) Popularité : 30.000 visiteurs par an

Où commencer : depuis le châlet de Gjendesheim, rejoindre le ferry à pied (renseignez-vous la veille sur les horaires de départ du matin), après 30min de bateau, vous arrivez à Memurubu. C'est ici que la randonnée démarre, direction Gjendesheim ! Balisage : suivre les T peints en rouge sur les pierres au sol. Restez attentifs et observateur, il est facile de se perdre et le chemin est quasi-inexistant.


Les services sur place à Gjendesheim

Prix parking à la journée : 100 NOK (10€) Prix du bus de Lillehammer à Gjendesheim : 277 NOK (28€) Prix d’une nuit au châlet Gjendesheim : entre 350 et 500 NOK (entre 35 et 50€) Prix du petit-déjeuner (buffet à volonté) : 128 NOK (13€) Prix du ferry pour rejoindre Memurubu : 140 NOK/personne (14€) Vous l’aurez compris, ça fait un petit budget si vous restez une nuit, mais c’est une expérience qui vaut la peine d’être vécue. Et puis.. On est en Norvège !



Les essentiels à mettre dans le sac

Prévoir un sac à dos de 20 à 30L imperméable : 1) Repas du midi + snack (fruits secs, barres énergétiques) 2) Au moins 1,5L d’eau par personne 3) Lampe frontale 4) Lunettes de soleil, crème solaire, stick à lèvres 5) Sac poubelle pour ramener ses déchets potentiels 6) Téléphone avec batterie externe en cas de panne 7) Trousse de secours (pansements, désinfectant, doliprane, couverture de survie) 8) Bonnet, gants, cache- cou (même en été! La température peut fortement varier) 9) Mouchoirs (pas de toilettes en dur, papier à jeter dans votre sac poubelle bien entendu) 10) Appareil photo !



Comment s’habiller

Même si vous prévoyez cette marche un jour de beau temps, n’oubliez pas que la météo en montagne varie très vite. Il est donc important d’emmener de quoi vous protéger du froid et du vent! Vous vous en rendrez compte notamment lors de l’ascension de la crête et de la marche sur les plateaux. A prévoir donc : – un t-shirt adapté à la pratique de la randonnée (respirabilité) – un dessous thermique à manche longue – un pull polaire fin – un coupe-vent imperméable avec capuche type k-way – de bonnes chaussures de marche, si possible montantes pour protéger les chevilles qui seront mises à rude épreuve (sans oublier les bonnes chaussettes) – un pantalon adapté à la randonnée – un sur-pantalon imperméable peut-être utile en cas de pluie, à chacun de voir – bâtons de marche (ça peut vraiment faire une différence dans les dernières heures) – important à rappeler : un bonnet, des gants, et un cache- cou (sur vous au départ ou dans le sac à dos, tout comme les lunettes de soleil)



Extrait du journal de bord : jours 39 et 40

[L’expérience d’un mois avec les chiens de traîneaux vient de se terminer, j’ai quitté la famille le matin-même à bord d’un bus direction Jotunheimen.] 12h : j’arrive à Fagernes. Une pause assez longue avant le prochain bus me permet de déguster un chocolat chaud et un burger dans un troquet aux ambiances américaines des années 90. 13h45 : j’embarque pour le dernier trajet de la journée : direction Gjendesheim dans la région de Jotunheimen (qui signifie la Terre des Géants). Sur la route, le brouillard est si épais qu’on ne voit pas le paysage à plus de 30m. 15h : arrivée à la grande « cabin » (genre de châlet) de Gjendesheim. En descendant du bus, je rencontre un Sud-Coréen de 24 ans, Joey. Seul également, j’engage la conversion et nous sympathisons rapidement. Après s’être installés dans le dortoir, nous marchons environ deux heures au bord du lac pour se dégourdir les jambes et s’imprégner de l’air pur. N’ayant pas de plan initial et vu la météo incertaine de demain, nous décidons de suivre le mouvement général en programmant la fameuse randonnée de Bessegen.

7h30 : Après une nuit dans le dortoir, nous nous préparons avant d’aller prendre le breakfast à 8h. Toujours le même principe dans les grandes cabines : buffet à volonté le matin et préparation des sandwichs pour le lunch. 9h30 : Joey et moi-même montons à bord du ferry avec une quarantaine d’autres personnes, qui nous emmène à l’autre bout du lac pour débuter la randonnée de Bessegen. Les montagnes se dressent autour de nous, un vent de liberté souffle fort et nous motive pour la journée. Après 35 minutes de bateau, nous arrivons à Memurubu, le point de départ.


10h15 : Après le débarquement, le sentier ressemble à un pèlerinage mais peu à peu l’écart se creuse dans la montée. En prenant de l’altitude, nous entrons rapidement dans un nuage dense ; nous marchons ainsi un long moment, sans voir ce qui nous entoure. Nous perdons alors le « groupe » et on fini même par perdre le chemin : on ne voit pas à plus de 10 mètres ! On tourne en rond un moment, on entend une cascade très proche se jetant du haut de la falaise à pic, puis on se guide en entendant les voix d’autres gens, ce qui nous permet de retrouver le balisage..

Enfin, nous arrivons face à un panorama exceptionnel : un lac d’altitude bleu sombre sur notre gauche, et l’immense lac que nous avons traversé ce matin d’un bleu turquoise, situé plusieurs centaines de mètres plus bas sur notre droite. Face à nous se dresse une arrête que nous escaladons ensuite pendant peut être 45 minutes… Les personnes ayant le vertige peuvent s’abstenir !



Nous arrivons alors au plus haut niveau de cette randonnée, situé à plus de 1700m. Un nouveau monde s’ouvre alors à nous : de retour dans un épais brouillard, nous traversons un décors de glace, accompagné d’un vent à décorner les bœufs. On a l’impression d’être arrivés en Iceland! Même les cailloux sont recouverts de glace. Petit à petit, mes cheveux gèlent comme les quelques touffes de brins d’herbe qui jonchent le sol. Nous rions et sommes fascinés face à cette nature d’une force incroyable qui nous fait sentir si insignifiants.

Nous terminons le parcours en 8h, soit une heure de plus que prévu. Mais bon, ça valait le coup de s’arrêter prendre des photos non ? Les genoux douloureux et les joues roses, nous rejoignons ravis et épuisés le confort de Gjendesheim.



THE END

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook - Adventure's Way
  • Instagram - Adventure's Way
  • LinkedIn - Adventure's Way

COPYRIGHT © 2020 "Adventure's Way" par Emeline Frambourg

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now